image

Un marché toujours actif

1 - Volume des transactions

Que ce soit pour les maisons ou les appartements, les volumes sont restés à un niveau très élevé pour la région, en baisse de 0,9 % dans le nord, et en baisse de 1,6 % dans le Pas-de-Calais, mais proche du record atteint en 2017, après une hausse ininterrompue (42 % en volume en 5 ans). A ce taux de volume, faut-il considérer que le plafond de verre est atteint ?

2. Les prix

Les prix sont en légère augmentation, +3, 3% dans le nord, et +1,5 % dans le pas de calais – dont + 3,6 % pour Lille), avec déjà des prix médians élevés, mais de grandes nuances entre les territoires.

3. Le cas particulier du littoral

Le littoral a fortement progressé sur l’année 2018, notamment au Touquet (avec un prix en Augmentation de +9,6 % pour les appartements, et de +15 % pour les maisons), porté par une forte présence d’acquéreurs franciliens. S’agissant d’un investissement en vue de constituer une résidence secondaire, il s’agit là d’un signe de confiance des ménages.

4. L’attractivité de Lille en France

Lille se place au 4ème rang des villes de Province des prix médians au m² sur les appartements, après Bordeaux, Lyon et Nice, avec toutefois de fortes disparités entre les quartiers. Il est noté que les studios, 2 et 3 pièces forment 80 % du marché.

Conclusion

le marché immobilier en 2018 a été exceptionnel par sa vitalité et le montant des sommes consacrées à l’investissement immobilier. Malgré un ralentissement constaté sur le dernier trimestre 2018, ce dynamisme pourrait se maintenir en 2019 dès lors que les ingrédients structurants du marché demeurent réunis :

  • Taux d’intérêt faibles,
  • Hausse des prix contenus,
  • Vitesse de rotation du parc immobilier qui se maintient à un taux élevé,

Malgré les incertitudes fiscales face aux réformes à intervenir, la pierre reste une valeur refuge (le record de plus + de 20 % des acheteurs constitué d’investisseurs est atteint).

Télécharger le rapport au format PDF
image